MASTER MEEF - Encadrement éducatif

Contenus et types d'enseignement

L’arrêté du 27 août 2013 fixant le cadre national des formations dispensées au sein des masters « métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation » précise que la formation « est articulée sur les quatre semestres du cursus de master et permet d'acquérir, de manière progressive et intégrée, un haut niveau de compétences professionnelles, tant disciplinaires que didactiques et scientifiques, ainsi que celles spécifiquement liées au contexte d'exercice du métier ».

Voir la maquette de formation pour plus de détails.
 

Connaissances scientifiques à acquérir

En continuité avec le nouveau parcours L1-L2-L3 conduisant aux métiers de l’éducation, de la formation et de l’enseignement, le Master Encadrement Educatif prépare des professionnels de niveau supérieur, capables de concevoir, gérer, encadrer et évaluer des dispositifs et des projets en lien avec le développement de compétences spécifiques.
L’ambition est d’associer un niveau universitaire de master (notamment par la recherche et l’apport de connaissances théoriques) à la professionnalisation de la formation par le développement d’un projet professionnel propre à chaque étudiant et d’offrir une formation polyvalente pour favoriser l’insertion dans divers secteurs socio-éducatifs, y compris dans la perspective de « métiers émergents ».
Plus particulièrement, les deux années du master permettent de réactualiser et renforcer les connaissances scientifiques, d’acquérir et de renforcer les connaissances et les pratiques liées aux compétences professionnelles. Chaque parcours de la mention s’articule donc autour de trois grands domaines de connaissances et de compétences à acquérir au service d’une insertion professionnelle :
  • Savoirs nécessaires à l’exercice des missions liées d’encadrement éducatif
Des UE ciblées du champ des sciences humaines pour l’enseignement et l’éducation permettent aux étudiants de comprendre l’acte de former, d’encadrer, de faire apprendre dans des contextes variés auprès d’enfants et d’adolescents ou de jeunes adultes.
Elles visent également l’acquisition de savoirs liés à la connaissance des systèmes éducatifs français et étrangers.
  • Savoirs expérientiels liés à la pratique professionnelle et à son analyse
Les UE d’immersion professionnelle articulées autour des stages ont pour ambition de permettre à l’étudiant d’apprendre à expliciter clairement et rationnellement ses savoirs, ses savoir-faire, ses actes, son projet professionnel, à le mettre en œuvre et à l’analyser. Elles conduisent à développer une autonomie relative de l'étudiant qui apprend à autoévaluer et autoréguler son action.
  • Savoirs et savoirs méthodologiques liés à la recherche
Sur l’ensemble du master, il s’agit d’acquérir les connaissances et compétences nécessaires à la conception et à la réalisation de recherches (initiation), en particulier dans le champ des sciences de l’éducation et plus largement, le cas échant, dans les champs des sciences humaines et sociales (notamment psychologie, sociologie, histoire, philosophie).

Objectifs communs aux trois parcours de la mention :
Tirer parti des acquis de la recherche [particulièrement en lien avec les travaux du LISEC (EA2310)] pour aborder les différents terrains du champ de l’éducation et de la formation – en maîtrisant les méthodes et les outils d’investigation qui lui sont propres :
- mobiliser la recherche, avec un adossement notamment au LISEC (EA 2310) ;
- aborder les terrains sous l’angle des questions d’ingénierie ;
- consolider ses acquis au plan méthodologique.

Objectifs spécifiques des trois parcours :
Voir fiche propre à chaque parcours.

Description générale du contexte

La loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’École de la République publiée au Journal officiel le mardi 9 juillet 2013 instaure les écoles supérieures du professorat et de l’éducation (ESPE), intégrées à l’université dont la mission principale est d’assurer la formation initiale de tous les enseignants et personnels d’éducation, de la maternelle à l’enseignement supérieur, et de participer à leur formation continue.
Depuis sa création, en 2013, le master MEEF « métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation » est le master dédié à la formation aux métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation.
L’arrêté du 27 août 2013 fixant le cadre national des formations dispensées au sein des masters précise que le master MEEF, « organisé par les écoles supérieures du professorat et de l'éducation (ESPE), articule des enseignements théoriques et pratiques avec un ou plusieurs stages d'observation ou de pratique accompagnée et des périodes d'alternance. Le contenu du master « MEEF » prend appui sur le référentiel des compétences professionnelles des métiers du professorat et de l'éducation. Les formations dispensées sont progressives et intégrées. Elles prennent en compte les programmes d'enseignement et la politique nationale en matière d'éducation et s'inscrivent dans les cadres disciplinaires et de la recherche constitutifs du diplôme national de master. ». La formation est sanctionnée par l'obtention d'un diplôme national de master dans l'une des mentions « MEEF ».
Au sein du master MEEF, trois mentions spécifiques préparent, mais pas seulement, aux métiers de l'éducation nationale et forment ainsi les futurs enseignants et personnels d'éducation. Il s'agit des mentions :
  • mention 1er degré pour devenir professeur des écoles
  • mention 2nd degré pour enseigner au collège et au lycée (hors agrégation)
  • mention encadrement éducatif, n otamment pour devenir conseiller principal d'éducation (CPE)
Pour chaque mention, l'offre de formation est organisée sous la forme de parcours types préparant au concours national correspondant.
Elle est organisée par les ESPE et assurée par des équipes pédagogiques pluricatégorielles relevant des composantes des établissements d'enseignement supérieur de l'académie concernées, de l’Education nationale (personnels enseignants, d'éducation, d'inspection et de direction en exercice dans les premier et second degrés) et associant des professionnels intervenant en milieu scolaire dans le cadre de partenariats éducatifs ainsi que des professionnels de la formation.

Plus spécifiquement, la mention MEEF Encadrement Educatif compte trois parcours dont seul le parcours CPE vise explicitement la préparation au concours de CPE. Les deux autres parcours, EMES et PIMS, constituent des parcours intégrés à l’offre de formation de l’ESPE et détachés des contraintes inhérentes à la préparation des concours de l’Education nationale au même titre que les parcours de la mention Sciences de l’Education.

L’espace alsacien de l’enseignement supérieur a été reconfiguré depuis 2009 par la fusion des universités strasbourgeoises et par la décision de l’université de Haute-Alsace, en 2011, de demander son rattachement à l’université de Strasbourg (Unistra). Les modalités de coopération avec l’UHA sont précisées dans la convention de rattachement.
Une convention partenariale avec le rectorat précise les responsabilités partagées dans le cadre de la formation initiale et continue.
 

Compétences à acquérir

L’objectif premier de cette mention est de former des étudiants aux métiers de l’encadrement éducatif (CPE, missions éducatives et sociales, médiation sociale et de leur proposer une initiation aux méthodes de la recherche universitaire pour amorcer une réflexion critique sur les objets et les pratiques professionnelles. Il s’agit aussi de développer des compétences transversale leur permettant une insertion professionnelle dans un diversité de domaines d’activités en lien avec l’éducation et la formation. Les enseignements sont fondés sur l’articulation entre apports théoriques de savoirs fondamentaux, mises en situation professionnelle et analyse de pratiques professionnelles.
Dans l’optique de la préparation au concours CPE, la formation doit apprendre aux étudiants à utiliser leurs connaissances dans une perspective critique, à analyser des informations et des documents, à développer un esprit de synthèse et à exposer et discuter une démarche adoptée ou des choix pédagogiques et éducatifs, en insistant sur la rigueur de l'argumentation et du raisonnement.
Outre une réussite aux concours ou à la certification, ces compétences réflexives et analytiques peuvent permettre aux étudiants de prétendre à une orientation vers un cursus de recherche dans le domaine de l'éducation, de l'encadrement et de la formation.
Dans l’optique de la préparation au métier de CPE, la formation doit permettre aux étudiants de développer les compétences fixées par l’arrêté du 1er juillet 2013 proposant la « liste des compétences que les professeurs, professeurs documentalistes et conseillers principaux d'éducation doivent maîtriser pour l'exercice de leur métier » complétées par celles du référentiel des compétences caractéristiques d’un enseignant spécialisé (circulaire n° 2017-026 du 14-2-2017).
Dans l’optique de la préparation aux métiers de l’encadrement éducat if et de la médiation sociale (parcours EMES et PIMS), la formation doit permettre aux étudiants d’acquérir les connaissances et compétences nécessaires à l’exercice professionnel de manière éclairée, réfléchie et responsable.
Dans l'esprit des formations « LMD », le diplôme Master valide un niveau de réflexion et d’analyse permettant à son titulaire d’appréhender avec justesse les démarches et les enjeux scientifiques sous-tendant les applications des disciplines étudiées dans les milieux professionnels. Il sera donc proposé aux étudiants de découvrir de l'intérieur, par le biais de séminaires « d’initiation à la recherche », le fonctionnement de la recherche universitaire et les méthodologies développées. Ce projet ne saurait être réduit à une simple exigence permettant aux éventuels candidats échouant aux concours de se réorienter, mais doit être vu comme une compétence nécessaire aux futurs enseignants ou encadrants. En effet, ces formations leur permettront d’enrichir la qualité de leurs actions par une véritable connaissance de la recherche et des postures qu’elle implique.
Enfin, les compétences induites par la formation, telles que la communication, l'animation de groupes, le travail en équipe, les capacités d’analyse et de synthèse, ou les aptitudes à la conduite de projet, notamment, sont de nature à qualifier le titulaire de ce master pour des fonctions d'encadrement hors du champ strict de l'enseignement scolaire.
 

Partenariats académiques ou professionnels

Une convention cadre Rectorat – Université de Strasbourg a été signée. Elle a pour objet de préciser les objectifs et les modalités de collaboration entre l’académie de Strasbourg et l’université de Strasbourg concernant la formation des enseignants et des personnels d’éducation, dans le cadre de la réforme de cette formation induite par la loi n° 2013-595 du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation pour la refondation de l’Ecole de la République.
Ce partenariat concerne, dans la mention MEEF Encadrement éducatif, spécifiquement le parcours CPE. Il est mis en œuvre au niveau de la formation par les « équipes plurielles » associant enseignants ESPE, formateurs « Education nationale », corps d'inspection et chefs d'établissement. Au niveau du pilotage du partenariat, outre les instances statutaires (Conseil d‘Ecole Conseil d’Orientation Scientifique et Pédagogique), la direction de l’ESPE et les représentants de l’Éducation nationale (pour la mention : doyens des IPR et des IEN-ET, IPR en charge de la formation des enseignants (DAFOR)) se réunissent au minimum une fois par trimestre. Ces réunions ont pour but de veiller au bon fonctionnement des équipes plurielles et de coordonner les actions liées à l’alternance.

Les principaux partenaires de l’ESPE, hors Rectorat, DASEN, Université de Haute Alsace et composantes disciplinaires de l’université de Strasbourg, sont issus du champ culturel (Pôle Sud - Centre national de développement chorégraphique à Strasbourg ; Théâtre National de Strasbourg –TNS- ; Haute Ecole des Arts du Rhin –HEAR-), du champ associatif (CAPE - Collectif des Associations Partenaires de l’Ecole : OCCE, Les Francas, UFEV, La Ligue de l’Enseignement, ICM Freinet), mais également des institutions (Protection Judiciaire de la Jeunesse -PJJ) ou des collectivités (Eurométropole). Les partenariats sont formalisés sous la forme de convention nationale (CAPE) ou de c onventions locales, et recouvrent des interventions de professionnels (chargés d’enseignement vacataires).

 

Ouverture internationale


L’ESPE dispose de nombreux accords en Europe et hors Europe, ce qui permet aux étudiants, dès le M1, de participer à une mobilité études ou stage.
Les étudiants bénéficient de la possibilité de poursuivre leurs études à l’étranger, en Europe ou hors Europe, dans le cadre des 30 contrats bilatéraux ERASMUS et des Accords de Coopération Internationaux de l’Université de Strasbourg.

   

Contrôle des connaissances


Les règles générales des modalités de contrôle des connaissances sont définies au niveau de l’université et s’appliquent à tous les diplômes. Depuis 2013, l’ESPE de l’Académie de Strasbourg met en œuvre le contrôle continu intégral dans l’ensemble des parcours de masters. Cette modalité, au service des étudiants, vise à garantir plus de proximité entre cours et évaluation, plus d’accompagnement et à mieux répartir les évaluations sur l’ensemble du semestre, et les rendre ainsi plus fluides. Elle doit permettre à l’équipe pédagogique d’attester que l’étudiant maîtrise les connaissances et compétences visées dans chaque UE.
Quatre grands types d’épreuves sont mis en œuvre : l’épreuve (écrite ou orale) réalisée sur un créneau dédié –avec convocation ; l’épreuve (écrite ou orale) réalisée sur un créneau de l’emploi du temps de l’UE –avec convocation ; l’épreuve réalisée sur un créneau de l’emploi du temps de l’UE –sans convocation ; la production à rendre ; le mémoire de master.
La compensation entre semestres d’une même année de master s’applique.
Au sein d’un même semestre, les UE se compensent entre elles, sauf pour les UE pour lesquelles il existe une note plancher. Les UE professionnelles intégrant le stage comportent des notes plancher à la compensation de 8/20.
 
  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :120
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation

Objectifs du programme


Ce parcours vise à former les futurs conseillers principaux d’éducation (CPE) notamment en les préparant au concours de recrutement et en développant les compétences nécessaires à l’exercice du métier de CPE.
 

Compétences à acquérir

Référentiel des compétences professionnelles des métiers du professorat et de l'éducation (arrêté du 1-7-2013 - J.O. du 18-7-2013)
Compétences communes à tous les professeurs et les personnels d’éducation, acteurs du service public d’éducation :
1 Faire partager les valeurs de la République
2 Inscrire son action dans le cadre des principes fondamentaux du système éducatif et dans le cadre réglementaire de l’école
Compétences communes à tous les professeurs et les personnels d’éducation, pédagogues et éducateurs au service de la réussite de tous les élèves :
3 Connaître les élèves et les processus d’apprentissage
4 Prendre en compte la diversité des élèves
5 Accompagner les élèves dans leur parcours de formation
6 Agir en éducateur responsable et selon des principes éthiques
7 Maîtriser la langue française à des fins de communication
8 Utiliser une langue vivante étrangère dans les situations exigées par son métier
9 Intégrer les éléments de la culture numérique nécessaires à l'exercice de son métier
Compétences communes à tous les professeurs et les personnels d’éducation, acteurs de la communauté éducative :
10 Coopérer au sein d'une équipe
11 Contribuer à l’action de la communauté éducative
12 Coopérer avec les parents d'élèves
13 Coopérer avec les partenaires de l’école
14 S’engager dans une démarche individuelle et collective de développement professionnel
Compétences spécifiques aux conseillers principaux d'éducation
C1. Organiser les conditions de vie des élèves dans l'établissement, leur sécurité, la qualité de l'organisation matérielle et la gestion du temps
C2. Garantir, en lien avec les autres personnels le respect des règles de vie et de droit dans l'établissement
C3. Impulser et coordonner le vol et éducatif du projet d'établissement
C4. Assurer la responsabilité de l'organisation et de l'animation de l'équipe de vie scolaire
C5. Accompagner le parcours de l'élève sur les plans pédagogique et éducatif
C6. Accompagner les élèves, notamment dans leur formation à une citoyenneté participative
C7. Participer à la construction des parcours des élèves
C8. Travailler dans une équipe pédagogique

Partenariats académiques ou professionnels

Une convention cadre Rectorat – Université de Strasbourg a été signée. Elle a pour objet de préciser les objectifs et les modalités de collaboration entre l’académie de Strasbourg et l’université de Strasbourg concernant la formation des enseignants et des personnels d’éducation, dans le cadre de la réforme de cette formation induite par la loi n° 2013-595 du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation pour la refondation de l’Ecole de la République.
Ce partenariat concerne, dans la mention MEEF Encadrement éducatif, spécifiquement le parcours CPE. Il est mis en œuvre au niveau de la formation par les « équipes plurielles » associant enseignants ESPE, formateurs « Education nationale », corps d'inspection et chefs d'établissement. Au niveau du pilotage du partenariat, outre les instances statutaires (Conseil d‘Ecole Conseil d’Orientation Scientifique et Pédagogique), la direction de l’ESPE et les représentants de l’Éducation nationale (pour la mention : doyens des IPR et des IEN-ET, IPR en charge de la formation des enseignants (DAFOR)) se réunissent au minimum une fois par trimestre. Ces réunions ont pour but de veiller au bon fonctionnement des équipes plurielles et de coordonner les actions liées à l’alternance.

Les principaux partenaires de l’ESPE, hors Rectorat, DASEN, Université de Haute Alsace et composantes disciplinaires de l’université de Strasbourg, sont issus du champ culturel (Pôle Sud - Centre national de développement chorégraphique à Strasbourg ; Théâtre National de Strasbourg –TNS- ; Haute Ecole des Arts du Rhin –HEAR-), du champ associatif (CAPE - Collectif des Associations Partenaires de l’Ecole : OCCE, Les Francas, UFEV, La Ligue de l’Enseignement, ICM Freinet), mais également des institutions (Protection Judiciaire de la Jeunesse -PJJ) ou des collectivités (Eurométropole). Les partenariats sont formalisés sous la forme de convention nationale (CAPE) ou de c onventions locales, et recouvrent des interventions de professionnels (chargés d’enseignement vacataires).

 

Ouverture internationale


L’ESPE dispose de nombreux accords en Europe et hors Europe, ce qui permet aux étudiants, dès le M1, de participer à une mobilité études ou stage.
Les étudiants bénéficient de la possibilité de poursuivre leurs études à l’étranger, en Europe ou hors Europe, dans le cadre des 30 contrats bilatéraux ERASMUS et des Accords de Coopération Internationaux de l’Université de Strasbourg.

   
  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :120
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Stage : durée (en semaines):11

Objectifs du programme


Ce parcours EMES vise l’acquisition de connaissances scientifiques et professionnelles liées au contexte éducatif de référence, hors éducation nationale, principalement les secteurs de l’éducatif pris en charge par des institutions telles que le Protection Judiciaire de la Jeunesse, les collectivités territoriales et le secteur associatif.
 

Compétences à acquérir


Compétences professionnelles des métiers de l’intervention éducative, de l’éducation, de la conception de projets éducatif, de l’accompagnement et du conseil en éducation dans les secteurs éducatif, socio-éducatif, juridico-éducatif et culturels.
Outre les compétences clés de l’OCDE, la formation vise à faire acquérir et à développer les compétences spécifiques de l’encadrement de projets éducatifs dans des structures variées : analyse du contexte, conception et élaboration de projets, mise en œuvre et évaluation de ceux-ci en accord avec les objectifs des structures employeurs.

 

Partenariats académiques ou professionnels

Une convention cadre Rectorat – Université de Strasbourg a été signée. Elle a pour objet de préciser les objectifs et les modalités de collaboration entre l’académie de Strasbourg et l’université de Strasbourg concernant la formation des enseignants et des personnels d’éducation, dans le cadre de la réforme de cette formation induite par la loi n° 2013-595 du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation pour la refondation de l’Ecole de la République.
Ce partenariat concerne, dans la mention MEEF Encadrement éducatif, spécifiquement le parcours CPE. Il est mis en œuvre au niveau de la formation par les « équipes plurielles » associant enseignants ESPE, formateurs « Education nationale », corps d'inspection et chefs d'établissement. Au niveau du pilotage du partenariat, outre les instances statutaires (Conseil d‘Ecole Conseil d’Orientation Scientifique et Pédagogique), la direction de l’ESPE et les représentants de l’Éducation nationale (pour la mention : doyens des IPR et des IEN-ET, IPR en charge de la formation des enseignants (DAFOR)) se réunissent au minimum une fois par trimestre. Ces réunions ont pour but de veiller au bon fonctionnement des équipes plurielles et de coordonner les actions liées à l’alternance.

Les principaux partenaires de l’ESPE, hors Rectorat, DASEN, Université de Haute Alsace et composantes disciplinaires de l’université de Strasbourg, sont issus du champ culturel (Pôle Sud - Centre national de développement chorégraphique à Strasbourg ; Théâtre National de Strasbourg –TNS- ; Haute Ecole des Arts du Rhin –HEAR-), du champ associatif (CAPE - Collectif des Associations Partenaires de l’Ecole : OCCE, Les Francas, UFEV, La Ligue de l’Enseignement, ICM Freinet), mais également des institutions (Protection Judiciaire de la Jeunesse -PJJ) ou des collectivités (Eurométropole). Les partenariats sont formalisés sous la forme de convention nationale (CAPE) ou de c onventions locales, et recouvrent des interventions de professionnels (chargés d’enseignement vacataires).

 

Ouverture internationale


L’ESPE dispose de nombreux accords en Europe et hors Europe, ce qui permet aux étudiants, dès le M1, de participer à une mobilité études ou stage.
Les étudiants bénéficient de la possibilité de poursuivre leurs études à l’étranger, en Europe ou hors Europe, dans le cadre des 30 contrats bilatéraux ERASMUS et des Accords de Coopération Internationaux de l’Université de Strasbourg.

   
  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :120
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Stage : durée (en semaines):11

Objectifs du programme


Ce parcours vise la maîtrise des outils conceptuels de médiation sociale, scolaire et interculturelle ; le développement des méthodologies de recherche interrogeant les tensions dans le milieu socio-éducatif ; l’accompagnement du changement dans les organisations, la conception et la gestion de dispositifs répondant aux besoins de publics ciblés dans le cadre de structures relevant du travail social, de l’économie sociale et solidaire et des ONG.
 

Compétences à acquérir


Repérer et développer une problématique dans le champ de l'ingénierie et de la médiation en milieu socio-éducatif. Développer des compétences transversales de synthèse, d'autonomie et de sens critique. Etre capable de présenter et soutenir des projets en public. Maîtriser une culture de l’écrit professionnel. Conduire et participer activement à des dialogues et prises de décisions.
 

Partenariats académiques ou professionnels

Une convention cadre Rectorat – Université de Strasbourg a été signée. Elle a pour objet de préciser les objectifs et les modalités de collaboration entre l’académie de Strasbourg et l’université de Strasbourg concernant la formation des enseignants et des personnels d’éducation, dans le cadre de la réforme de cette formation induite par la loi n° 2013-595 du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation pour la refondation de l’Ecole de la République.
Ce partenariat concerne, dans la mention MEEF Encadrement éducatif, spécifiquement le parcours CPE. Il est mis en œuvre au niveau de la formation par les « équipes plurielles » associant enseignants ESPE, formateurs « Education nationale », corps d'inspection et chefs d'établissement. Au niveau du pilotage du partenariat, outre les instances statutaires (Conseil d‘Ecole Conseil d’Orientation Scientifique et Pédagogique), la direction de l’ESPE et les représentants de l’Éducation nationale (pour la mention : doyens des IPR et des IEN-ET, IPR en charge de la formation des enseignants (DAFOR)) se réunissent au minimum une fois par trimestre. Ces réunions ont pour but de veiller au bon fonctionnement des équipes plurielles et de coordonner les actions liées à l’alternance.

Les principaux partenaires de l’ESPE, hors Rectorat, DASEN, Université de Haute Alsace et composantes disciplinaires de l’université de Strasbourg, sont issus du champ culturel (Pôle Sud - Centre national de développement chorégraphique à Strasbourg ; Théâtre National de Strasbourg –TNS- ; Haute Ecole des Arts du Rhin –HEAR-), du champ associatif (CAPE - Collectif des Associations Partenaires de l’Ecole : OCCE, Les Francas, UFEV, La Ligue de l’Enseignement, ICM Freinet), mais également des institutions (Protection Judiciaire de la Jeunesse -PJJ) ou des collectivités (Eurométropole). Les partenariats sont formalisés sous la forme de convention nationale (CAPE) ou de c onventions locales, et recouvrent des interventions de professionnels (chargés d’enseignement vacataires).

 

Ouverture internationale


L’ESPE dispose de nombreux accords en Europe et hors Europe, ce qui permet aux étudiants, dès le M1, de participer à une mobilité études ou stage.
Les étudiants bénéficient de la possibilité de poursuivre leurs études à l’étranger, en Europe ou hors Europe, dans le cadre des 30 contrats bilatéraux ERASMUS et des Accords de Coopération Internationaux de l’Université de Strasbourg.

   

Conditions d'admission


La première année du Master Encadrement Educatif est accessible aux étudiants sur la base des prérequis et des modalités d’examen des candidatures, adoptés par les instances (conseil d’école, CFVU, CA) et publiées sur le site de l’ESPE. Une capacité d’accueil est fixée chaque année pour chaque parcours (loi du 23/12/2016).
 

Publics visés


La mention est accessible aux étudiants en formation initiale ou continue (salariés, demandeurs d’emploi, reprise d’études) souhaitant devenir CPE ou se spécialiser dans l’encadrement éducatif. La formation est également accessible par la voie de la validation des acquis.

 

Modalités d'inscription

https://espe.unistra.fr/scolarite/inscriptions-administratives/

Modalités d'inscription

https://espe.unistra.fr/scolarite/inscriptions-administratives/

Modalités d'inscription

https://espe.unistra.fr/scolarite/inscriptions-administratives/

Pré-requis recommandés


Licence de Sciences de l'éducation, ou autre mention de SHS présentant un minimum de 60 ECTS dans le champ des Sciences de l’éducation
Expérience professionnelle ou extra-professionnelle dans le champ de l'éducation, de la formation, de l'action sociale ou socio-éducative et de l'intervention sociale.

Débouchés

MEEF - Encadrement éducatif:

1. Métiers dans les secteurs "éducation", "social", "socio éducatif", "médiation sociale"
2. Chargés de développement de la politique éducative et/ou sociale dans les collectivités territoriales
3. Responsable à des niveaux différents dans des structures à caractère éducatif, socio-éducatif
4. Coordonnateur enfant et/ou jeunesse, conseiller en insertion, conseiller d’action sociale

Conseiller principal d'éducation (CPE):

1. Conseiller principal d'éducation
2. Autres emplois de cadre de la fonction publique accessibles par concours
Animateurs et formateurs

Encadrement des missions éducatives et sociales (EMES):

1. Chargé de développement de la politique éducative dans les collectivités territoriales.
2. Coordonnateur de projet éducatif (projet de réussite éducative, accompagnement éducatif, projet éducatif territorial )
3. Responsable (ou cadre) de structure socio-éducative, notamment dans les secteurs enfance et jeunesse
4. Autres emplois de cadre de la fonction publique accessibles par concours
Animateurs et formateurs

Pratiques, ingénierie et médiation sociale (PIMS):

1. Médiation sociale, scolaire et interculturelle
2. Responsable de structures du secteur de la médiation sociale.
3. Conception et gestion de dispositifs répondant aux besoins de publics ciblés dans le cadre de structures relevant du travail social, de l’économie sociale et solidaire et des ONG

Poursuite d'études


Doctorat.
Comme pour tous les masters de l’Université de Strasbourg, les masters MEEF peuvent conduire à une poursuite en études doctorales. L’accès à cette poursuite d’études est conditionné par l’accord de l’école doctorale visée et la rédaction d’un projet de recherche.
Aide à la réussiteLa politique d’aide à la réussite des étudiants s’inscrit en cohérence et dans le respect des orientations définies au sein de la composante ESPE. Plus particulièrement, elle s’exprime au travers de trois axes : la mise en place d’une évaluation continue intégrale, le renforcement de la place du numérique et les dispositifs spécifique à l’attention des étudiants des contraintes éducatives particulières (salarié, handicapé, sportifs de haut niveau).

Pour le parcours CPE, l’alternance intégrative nécessite une vigilance accrue dans l’accompagnement des « étudiants fonctionnaires-stagiaires » d’autant que chaque année 10 à 20% d’entre eux éprouvent des difficultés dans l’entrée dans le métier. Une attention particulière leur est donc portée.
  • L’aide professionnelle individualisée (parcours CPE)
En complément des enseignements de Master ou de DU, un dispositif « Aide Professionnelle Individualisée (API) » est proposé aux stagiaires sur la base du volontariat. L'API se veut un dispositif relevant de l'Ecole supérieure du professorat et de l’éducation (ESPE) et visant à repérer et prendre en charge au plus vite les stagiaires ayant des besoins particuliers et/ou rencontrant des difficultés sur le terrain susceptibles de trouver à être dépassées grâce à une prise en charge précoce et individualisée. Une équipe API est constituée pour assurer une écoute, dispenser les premiers conseils et prendre en charge les stagiaires en éprouvant le besoin, le tout dans le non-jugement et en toute confidentialité. Elle travaille en lien avec le coresponsable du parcours concerné. Lorsque le stagiaire fait part de besoins complémentaires d’accompagnement ou lorsqu’il est constaté des difficultés dans la menée de la classe ou dans le suivi des formations à l’ESPE, difficultés qui ne sont pas préoccupantes au point de déclencher une procédure d’accompagnement renforcé, des aides coordonnée s sont apportées au stagiaire. Il convient bien de distinguer les situations de fragilité d’un stagiaire ou les difficultés inhérentes au début de carrière, relevant de l’API, des situations graves nécessitant alerte. Si ces difficultés sont constatées par le tuteur Education nationale, celui-ci contacte le responsable de parcours ESPE. Si ces difficultés sont constatées par un formateur ESPE, celui-ci en informe le responsable API. Le responsable API désigne un référent ESPE qui lui-même entre en contact avec le tuteur Education nationale. Le tuteur Education nationale et le référent ESPE conviennent alors des dispositifs d’aide à mettre en œuvre et d’actions concertées. Une visite anticipée d’un visiteur ESPE pourra être envisagée afin de mieux cerner les problèmes et de croiser plusieurs points de vue. Aucun document contractuel n’est renseigné.
  • Le protocole d’accompagnement renforcé (parcours CPE)
En cas de difficultés plus importantes, une procédure d’alerte est déclenchée. En tant qu’employeur, le Rectorat, via les corps d’inspection et la délégation académique de formation (DAFOR) pour le second degré, coordonne l’ensemble du dispositif d’alerte et de suivi des stagiaires en difficulté. L’alerte et le suivi d’un stagiaire en difficulté donnent lieu à la formalisation d’un document spécifiant les modalités d’accompagnement. Un programme personnalisé d’aide et de remédiation est proposé au stagiaire en difficulté. Il consiste en un plan coordonné d’actions, conçues pour répondre aux difficultés du stagiaire, formalisé dans un document qui en précise les objectifs, les modalités, les échéances et le bilan. Il est élaboré conjointement par l’équipe de circonscription (1er degré), la DAFOR (2d degré) et l’ESPE, porté à la connaissance du stagiaire qui signe le document de suivi et s’engage à suivre les actions d’accompagnement proposées.
L’accompagnement mis en pla ce peut prendre la forme :
- d’un tutorat renforcé, notamment par l’intervention des conseillers pédagogiques de circonscription et la désignation par l’IEN de circonscription ou l’IPR d’un conseiller supplémentaire qui travaille en collaboration avec le tuteur Education nationale et le référent ESPE ;
- de modules spécifiques de formation mis, en place par l’ESPE, l’équipe de circonscription ou la DAFOR ;
- d’un guidage différencié de l'étudiant (pédagogie différenciée) lors de sa formation à l’ESPE ;
- de temps d’observation dans la classe d’enseignants expérimentés.
Dans tous les cas, les actions de remédiation sont mises en place et coordonnées par la mission formation ou la DAFOR, en concertation avec l’ESPE.

Aide à la poursuite d'étude/insertion professionnelle


L’insertion professionnelle figure au rang des principales missions de l’enseignement supérieur et il s’agit pour l’ESPE de s’inscrire dans la politique développée par notre université à ce titre..
Le développement de l’aide à l’insertion professionnelle à l’ESPE consiste dès lors à :
- sensibiliser les étudiants de licence aux prérequis exigés pour poursuivre les études en Master MEEF,
- à soutenir les étudiants de Master MEEF au cours de leur parcours,
- à les sensibiliser à l’ensemble des débouchés professionnels possibles (notamment par l’implication de professionnels des différents domaines et les stages proposés tout au long de la formation),
- à accompagner les besoins de changements d’orientation en cours de cursus, et à mieux prendre en compte le devenir des étudiants en échec dans leur parcours initial ou désireux de se réorienter,
- développer l’information en amont de la sortie de formation, dès la première année, voire même avant l’entrée en formation (voir ci-dessus),
 

Poursuite d'étude


Doctorat.
Comme pour tous les masters de l’Université de Strasbourg, les masters MEEF peuvent conduire à une poursuite en études doctorales. L’accès à cette poursuite d’études est conditionné par l’accord de l’école doctorale visée et la rédaction d’un projet de recherche.

Codes Rome

  • K2104 - Éducation et surveillance au sein d'établissements d'enseignement
  • K2103 - Direction d'établissement et d'enseignement
  • G1202 - Animation d'activités culturelles ou ludiques
  • K1207 - Intervention socioéducative
  • K2111 - Formation professionnelle

Poursuite d'étude


Doctorat.
Comme pour tous les masters de l’Université de Strasbourg, les masters MEEF peuvent conduire à une poursuite en études doctorales. L’accès à cette poursuite d’études est conditionné par l’accord de l’école doctorale visée et la rédaction d’un projet de recherche.

Codes Rome

  • K2104 - Éducation et surveillance au sein d'établissements d'enseignement
  • K2103 - Direction d'établissement et d'enseignement
  • G1202 - Animation d'activités culturelles ou ludiques
  • K1207 - Intervention socioéducative
  • K2111 - Formation professionnelle

Poursuite d'étude


Doctorat.
Comme pour tous les masters de l’Université de Strasbourg, les masters MEEF peuvent conduire à une poursuite en études doctorales. L’accès à cette poursuite d’études est conditionné par l’accord de l’école doctorale visée et la rédaction d’un projet de recherche.

Structure et organisation pédagogiques

  • La mention MEEF Encadrement Educatif comporte 3 parcours ::
  • Conseiller Principal d’Education (CPE)
  • Encadrement de Missions Educatives et Sociales (EMES)
  • Pratiques, Ingénierie Médiation Sociale (PIMS)

La Mention de Master Encadrement Educatif présente une forte dimension professionnelle, avec un socle pour l’acquisition d’une culture disciplinaire commune en M1, en articulation avec une orientation progressive et variée au sein de 3 parcours bien distincts, chacun correspondant à un type d’ingénierie et à une famille de métiers, dans le champ de l’éducation et de la formation.
Une identité de la mention Encadrement Educatif : L’UE « Cadres normatifs, principes de référence, dispositifs » est déclinée tout au long du master selon 4 niveaux progressif de S1 à S4. Les enseignements magistraux sont mutualisés entre les 3 parcours pour construire culture commune propre à la mention EE.
En M1, deux semestres symétriques avec une forte mutualisation entre les trois parcours.
Les deux semestres du M1 sont isomorphes et fortement mutualisés. La structure est la suivante :UE mutualisées pours les trois parcours (40% de la formation)Sciences humaines et sociales pour l’éducation
Cadres normatifs, principes de référence, dispositifs (CM)
UE mutualisées EMES et CPE et spécifique CPE (40% de la formation)Cadres normatifs, principes de référence, dispositifs (TD)
Méthodologie de l'écrit / Méthodologie de l'accès à l'emploi
UE spécifiques (20% de la formation)Pratiques, éthiques et mises en situation professionnelles dont les usages du numérique

En M2 : spécialisation des parcours.
La structure de la maquette est identique avec pour chaque semestre les UE suivantes :
- Cadres normatifs, principes de référence, dispositifs (niveau 3 / niveau 4)
- Mise en situat ion professionnelle incluant des stages longs
- Recherche

Néanmoins l’approche est spécifique au sein de chaque parcours selon les métiers envisagés. Il est cependant prévu certaines mutualisations entres les trois parcours et deux à deux afin d’éviter le cloisonnement.
Spécificités du parcours CPE :
  • En M2 CPE, deux cursus sont proposés aux étudiants : 1) Cursus « Etudiants – fonctionnaires stagiaires » pour les lauréats du concours CPE ; et 2) Cursus « Etudiants » pour les étudiants non lauréats du concours CPE intégrant des UE permettant de repréparer ce concours.
  • Une double logique de tronc commun : Le parcours CPE s’inscrit à la croisé de deux troncs communs : 1) le tronc commun du master EE (40% en M1 et 10% en M2) garantissant l’identité de la mention EE ; et 2) le tronc commun Master MEEF garantissant la la construction d’une culture commune « Education Nationale », notamment inter-degré (1er et 2nd degré).
  • L’organisation de la mention s’inscrit dans le cadre national des formations dispensées au sein des masters MEEF (arrêté du 27 août 2013).
La formation a pour finalité de répondre aux attentes du diplôme national de master telles que précisées par l'arrêté du 25 avril 2002 notamment par l'adossement à la recherche. Elle est articulée sur les quatre semestres du cursus de master et permet d'acquérir, de manière progressive et intégrée, un haut niveau de compétences professionnelles, tant disciplinaires que didactiques et scientifiques, ainsi que celles spécifiquement liées au contexte d'exercice du métier.
Le cursus MEEF prépare au métier en alternant :
  • des enseignements théoriques spécifiques.
  • des thèmes communs à tous structurés autour des valeurs de la République (enseignement de la laïcité, la lutte contre les discriminations), de thèmes d' éducation transversaux et grands sujets sociétaux (citoyenneté, sensibilisation à l'environnement et au développement durable), de gestes professionnels (conduite de classe, prévention des violences scolaires) et de connaissances sur les parcours des élèves (processus d'apprentissage, orientation).
  • des stages au cours de chacun des quatre semestres.
Ainsi, les quatre semestres du Master sont organisés de la même manière :
  1. Une ou des UE en référence aux disciplines universitaires, notamment les sciences humaines et sociales pour l’éducation, dont certains enseignements sont communs aux 3 parcours ou à deux parcours.
  2. Une ou des UE « professionnelles » articulées avec le stage et visant à favoriser l’appropriation et le développement des compétences professionnelles et l’insertion professionnelle future

 
  • Le parcours CPE suit l’enseignement de tronc commun « education nationale ».
Les enseignements de tronc commun visent à l’appropriation d’une culture professionnelle, et en particulier à l’appréhension de ce qu’il y a de commun dans celle-ci, de la maternelle au supérieur. Ils visent à permettre aux étudiants de développer des connaissances et compétences nécessaires à la diversité des missions et des conditions d’exercice. Le tronc commun de formation doit créer le ciment de l’exercice de différents métiers, dans des contextes diversifiés, au sein d’une même profession. Il recouvre des temps de formation en commun, mais déclinés ensuite dans les différentes mentions et disciplines, ou groupes de disciplines.
Les enseignements du tronc commun du Master MEEF, 1er degré, 2nd degré et Encadrement Educatif (parcours CPE) sont organisés de la façon suivante :
  1. des journées thématiques communes réunissent les étudiants des différents MEEF (le tronc commun inter-degré).
  2. le reste des séances entre dans le cadre du « tron c commun interdisciplinaire » : les étudiants des différents parcours du Master MEEF second degré (et du parcours CPE) suivent les mêmes enseignements qui sont mutualisés ce qui assure une mixité des publics. L’objectif est de d’initier un travail collaboratif interdisciplinaire intégrant les usages du numériques dans une logique de construction de projets pédagogique et éducatifs.
  3. certains des thèmes du tronc commun sont aussi abordés ou repris dans des séances de didactique et pédagogie des disciplines, d'analyse de pratique professionnelle (préparation des stages ou retour de stage pour les M1 et les M2 non fonctionnaires stagiaires, dispositif d'accompagnement du mi-temps en responsabilité pour les M2 fonctionnaires stagiaires).
La logique est de ne pas avoir d'UE fléchée uniquement « tronc commun » mais que les éléments du tronc commun soient intégrés dans des UE génériques « professionnelles » sous forme de modules.
 
  • Modalités pédagogiques
Les modalités d’enseignement sont la formation en présentiel et l’utilisation de l’ENT (Moodle : présentiel enrichi par des ressources complémentaires au cours).
  • Le numérique dans la mention Encadrement Educatif
L’utilisation du numérique et l’apprentissage de son utilisation dans l’acte d’enseigner prennent toute leur place dans la mention.
Les objectifs visés dans le cadre du Master sont d’apprendre à enseigner dans un environnement numérique pour conforter l’usage du numérique au service de l’encadrement éducatif (modèle pédagogique pour une véritable prise en compte de la diversité des élèves), de faire vivre aux étudiants en formation ce qu’on souhaiterait qu’ils mettent en œuvre dans le cadre de leur exercice professionnel.
Les objectifs des enseignements sont :
  • Maîtrise de l’environnement numérique prof essionnel,
  • Développement des compétences en TICE pour la formation tout au long de la vie
  • Responsabilité professionnelle dans le cadre du système éducatif en relation avec les TICE
  • Recherche, production, partage et mutualisation de documents, d’informations, de ressources numériques pour la pratique de la classe.
  • Construction d’un Environnement Personnel d’Apprentissage ;
  • Conception et construction des séquences pédagogiques en s'appuyant sur des pratiques innovantes utilisant le numérique (classe inversée, tutoriel, …) favorisant le travail collaboratif des élèves en cours et à distance.
  • Passerelles
L’organisation de la mention Encadrement Educatif facilite les changements de parcours d’un semestre à l’autre selon l’état d’avancée du projet personnel de l’étudiant suite à l’accord de l’équipe pédagogique.
Des passerelles sont aussi possibles en fin de semestres vers tous les parcours des autres mentions MEEF et vers la mention « sciences de l’éducation » à condition que les responsables du parcours de sortie et du parcours d’entrée valident cette réorientation. Une analyse du parcours antérieur de l’étudiant ainsi que de ses motivations est opérée avant décision.
Les parcours EMES et PIMS, et ce surtout en 2ème année représentent une voie de réorientation privilégiée pour les étudiants des autres parcours de l’ESPE ayant échoué aux concours et ne souhaitant pas les repasser. Le parcours EMES a d’ailleurs été pensé dès l’origine comme un parcours qui pourrait accueillir les étudiants de l’ensemble des mentions MEFF désireux de se réorienter vers une insertion professionnelle hors concours Education nationale.
Ces passerelles sont possibles à condition que les responsables du parcours de sortie et du parcours d’entrée valident cette réorientation. Une analyse du parcours antérieur de l’étudiant ainsi que de ses motivat ions est opérée avant décision.

 

Programme des enseignements

Encadrement éducatif parcours Conseiller principal d'éducation (CPE)

Encadrement éducatif parcours Encadrement des missions éducatives et sociales (EMES)

Pratiques, ingénierie et médiation sociale

Contact

ESPE de l'académie de Strasbourg

141, avenue de Colmar
67024 STRASBOURG
0388438200